Essai Gratuit
Menu
Essai Gratuit

Devenir Directeur Financier à temps partagé

François P.
Mar 1, 2019 10:07:26 AM

Vous avez acquis une expérience importante dans le domaine financier et vous songez poursuivre votre carrière en tant que Directeur Financier à temps partagé ? Nous avons détaillé dans cet article le fonctionnement de ce métier, ses avantages et inconvénients mais aussi les démarches pratiques pour réaliser cette transition dans votre carrière.

Qu’est-ce qu’un Directeur Financier à temps partagé ?

“À temps partagé”, “externalisé”, “à la demande”, ... un Directeur Financier peut faire bénéficier de son expertise à différentes entreprises sous forme de missions à temps partiel. Celles-ci peuvent porter sur une gestion “courante” de l’entreprise ou sur des projets précis.

La progression de ce métier s’explique par une demande de plus en plus importante des entreprises, en particulier des petites et moyennes structures, qui ont besoin d’un Directeur Financier sans pour autant avoir les moyens et le besoin d’en recruter un à plein temps. Cette demande rencontre une offre croissante composée de Directeurs Financiers qui souhaitent garder leur indépendance, multiplier les expériences et dont le profil expérimenté peut parfois s’avérer trop onéreux pour être engagé à temps plein.
Selon la dernière étude de l’Observatoire des Directeurs Financiers à temps partagé (DFCG), la moitié des Directeurs Financiers externes intervient dans au moins trois entreprises différentes, à raison d'un ou deux jours par semaine en moyenne. Leurs principales motivations sont : la gestion de projets et la variété des missions (85%), l’autonomie dans l’organisation de son temps (83%) et l’indépendance vis-à-vis du dirigeant (77%).

Richesse des missions et nouveaux horizons

Un atout important lié au métier de Directeur Financier à temps partagé est la diversité et la richesse des missions rencontrées. Une entreprise n’étant pas l’autre, un Directeur Financier externe peut être amené à mener différentes missions dans des secteurs variés et aux enjeux bien différents : mise en place d’un budget, élaboration du reporting financier, création d’un dossier de financement, mise en œuvre d’une acquisition, gestion du pilotage, structuration, ... Une richesse requérant une certaine volonté d’adaptation et la capacité de rapidement cerner les enjeux liés à chaque nouvel environnement.
Cette diversité des missions permet aussi de collaborer avec des dirigeants d’entreprises aux profils très variés, et d’étendre rapidement son réseau professionnel. Celui-ci peut s’avérer être un élément crucial pour trouver de nouvelles missions et garantir une certaine stabilité de revenus.

Compte tenu des taux journaliers relativement élevés qui sont pratiqués, la rémunération peut s’avérer confortable lorsque vous arrivez à remplir votre temps de travail disponible avec une ou plusieurs missions. Notez que cela nécessite du temps et exige une certaine anticipation afin que les missions puissent s'enchaîner de manière fluide.

Occuper la position de Directeur Financier à temps partagé dans plusieurs entreprises permet enfin de multiplier les opportunités et peut favoriser le retour vers un emploi salarié plus traditionnel.

Des risques à prendre en compte

Le démarrage de l’activité peut prendre du temps et exiger un investissement important dans la prospection commerciale. Si vous ne passez pas par un cabinet de Directeurs Financiers ou une entreprise spécialisée, il sera nécessaire d’agrandir et d’exploiter au mieux votre réseau afin de pouvoir trouver vos premiers clients et vendre vos services.

Les revenus peuvent donc être plus incertains et moins élevés pour un Directeur Financier externe, surtout au lancement de son activité et pendant les périodes d’intercontrats. Généralement, il est payé selon un tarif journalier situé entre 750 EUR et 1250 EUR qui dépend de la longueur et complexité de la mission.

Il n’est pas de tout repos de devoir passer d’un environnement à un autre et de devoir assumer une certaine pression provenant simultanément de plusieurs environnements. La fonction de Directeur Financier externe peut ainsi s’avérer stressante pour certains. Cependant, notez tout de même que 90% des Directeurs Financiers à temps partagé souhaitent continuer leur activité dans les années à venir (Étude 2018 de l’Observatoire des Directeurs Financiers à temps partagé - DFCG).

En pratique

Il existe plusieurs manières non exclusives pour lancer son activité en tant que Directeur Financier externe. A l’instar des avocats et des architectes, il est possible de rejoindre un cabinet ou une société de Directeurs Financiers qui répartit les missions en fonction des disponibilités et des compétences de ses membres. 
Il est aussi possible de trouver des missions en exploitant son réseau. Bien que cela puisse vous laisser davantage de liberté, l’effort commercial et l'éventuel stress inhérent à celui-ci seront beaucoup plus importants.

Une troisième possibilité est de mettre votre profil à la disposition de sociétés spécialisées dans le recrutement. Celles-ci se chargeront de vous aider à trouver de nouvelles missions et se rémunéreront auprès de la société qui fera appel à vos services.

Est-ce pour vous ?

Certains deviennent Directeur Financier à temps partagé suite à un accident de parcours (ex : un licenciement) alors que d’autres le font par choix (ex : vie familiale). Dans la majorité des cas, ce changement est rendu possible lorsque vous pouvez assumer une certaine incertitude financière pendant la période de transition et avez accumulé assez d’expérience pour pouvoir faire face sereinement à de multiples missions… qui seront sans aucun doute très enrichissantes.


Zoom sur le label DFCG

En France, pour faire reconnaître l'expertise des Directeurs Financiers à temps partagé, la DFCG a créé fin 2017 un label dédié. Cette labellisation permet aux Directeurs Financiers à temps partagé de faire reconnaître leur expérience et leur savoir-faire, et de promouvoir leurs services auprès de clients potentiels. Seuls les membres du réseau peuvent postuler et le principal critère d'éligibilité est l'expérience : un minimum de dix ans est requis mais en pratique c'est souvent une quinzaine d'années en tant que Directeur Financier qui est demandée pour acquérir la maturité et les réflexes nécessaires pour pouvoir faire face aux multiples missions. Le jury porte également une attention particulière à la diversité des expériences au regard de la multiplicité des employeurs et des secteurs d'activité.

 

Restez informé.