<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://px.ads.linkedin.com/collect/?pid=370153&amp;fmt=gif">

CFO : son métier, ses compétences et leurs évolutions

Marianne
Posté par Marianne
18 juin 2021 17:19:02

Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements.

Charles Darwin

 

Cette citation nous a questionné sur un phénomène que nous observons : l’évolution des fonctions de CFO

Chez EMAsphere, nous accompagnons chaque jour de nombreux CFOs (Chief Financial Officers). Cela nous a amené à un constat : il existe un point commun entre les financiers capables d’optimiser la performance de leurs entreprises. Ils adoptent les nouveaux usages et standards de leurs métiers, à commencer par la digitalisation

Pour accompagner aux mieux les CFOs et les financiers, nous avons fait le point sur ces nouveautés. Afin de balayer les changements du métier de CFO en profondeur, nous aborderons ici : 



Deux CFOs travaillent depuis leur bureau

Les missions traditionnelles du CFO

Le métier de Chief Financial Officer est parmi les plus ancré dans les entreprises.

Traditionnellement, il est associé à une responsabilité de supervision : 

  • des tâches de comptabilité générale
  • des budgets et des prévisions ;
  • de la trésorerie...

Les fondamentaux du métier de CFO

Les CFOs travaillent aussi en étroite collaboration avec leurs Directeurs généraux. Ils leurs reportent directement et les conseillent en matière de décisions stratégiques et de pilotage financier. Ce sont également les directeurs administratifs et financiers qui fixent les KPIs et les prévisions budgétaires.

Les activités des CFOs sont transversales : ils sont tenus d’adopter une certaine impartialité. Ils se doivent par exemple d’être neutres lorsqu’ils arbitrent entre les dépenses sollicitées par les services.  

Leur vue d’ensemble leur confère un rôle clef dans l'entreprise, où ils diffusent de nouveaux standards en matière de :

  • bonnes pratiques de gestion financière ; 
  • finance d’entreprise ;
  • relations avec le comité d’administration ; 
  • communication avec les investisseurs.

Ces responsabilités historiques sont toujours d’actualité, mais elles cèdent du terrain à de nouvelles compétences.  La transformation digitale des organisations redessine les contours du métier. D’une part,  les employeurs demandent à ces cadres de la finance de cultiver leurs soft skills (compétences relationnelles). D’autre part, les CFOs développent des hard skills (compétences techniques) résolument tournées vers le numérique. 

 

Pourquoi le métier évolue ? 

Si le métier évolue si vite, c’est en large partie parce que la digitalisation des entreprises l’y pousse. Cette digitalisation se manifeste notamment par les points suivants :

  • la place grandissante des outils numériques (CRM,  ERP, EPM, SIRH…) ; 
  • la multiplication des flux de données comptables et opérationnelles à traiter ;
  • mais aussi les changements liés au  contexte économique, a fortiori après les mesures sanitaires imposées par le Covid-19.

Dans ce contexte de digitalisation des organisations, l'importance des outils prend toute son ampleur.  Il faut non seulement choisir de bons outils numériques, mais aussi s’assurer de leur compatibilité. En effet, c’est lorsque les solutions numériques sont inter-connectées qu’elles révèlent tout leur potentiel. En fonctionnant comme un écosystème numérique, elles  sont capables d’emmener l’organisation et le/la professionnel(le) vers une plus grande efficience. La data, quant à elle, s’impose aux Chief Financial Officers soucieux de suivre la performance de leur entreprise au plus près, et d’en tirer des enseignements utiles à leur organisation. 

Enfin, le Covid-19 a indéniablement changé nos méthodes de travail. Selon une récente enquête mondiale de McKinsey, l’adoption des produits numériques au sein des entreprises a fait un bond en avant. En quelques mois, la part de solutions numériques a progressé comme elle l’aurait fait en 7 ans. Les organisations ont donc cessé de parler de digitalisation : elles ont été contraintes de passer à l’action.  

Image d'une ampoule aux couleurs d'EMAsphere Le regard que portent les CFOs sur leurs carrières évolue. Selon l'édition 2015 du baromètre d’opinion des directeurs financiers de Michael Page, il y a quelques années,  beaucoup de Chief Financial Officers considéraient leurs postes comme une étape vers le rôle de CEO. Depuis, un glissement s’opère : une part grandissante de CFOs considère ce poste comme un achèvement en lui-même. Près de 70% des sondés affirment être satisfaits des missions enrichies de leurs postes.  

 

Une CFO s'informe sur les soft skills les plus recherchées sur le marché

Digital CFO : ses soft skills essentielles

Selon le cabinet de recrutement Michael Page, les soft skills constituent le premier critère de recherche des employeurs. Notre étude sur les soft skills les plus recherchées chez les Digital CFOs en 2021 a souligné l’importance : 

  • du leadership
  • de la communication ;
  • du fit culturel. 

Leadership

Le leadership (ou en français : "qualité de meneurs d'hommes]") est la plus recherchée des soft skills mise en lumière par notre étudeEn matière d'attractivité, elle dépasse la compétence de communication d’une courte tête. 

À ce sujet, l’un des enseignements majeurs de notre étude réside dans l’adaptation de son style de leadership selon les circonstances et la personnalité des collaborateurs. Il s’agit de piocher parmi l’un des 6 styles de leadership communément reconnus, et non d’adopter un mode de leadership unique.  

 
Un aperçu de l'ebook EMAsphere consacré au métier de Digital CFO
 
 
Quels sont les styles de leadership ? Y-a-t-il un leadership meilleur que les autres ? La réponse est dans notre ebook Digital CFO (pages 16-17). 
 
Téléchargez
 
 

 

Communication 

97 personnes sur 100 jugent que le manque d'alignement au sein d'une équipe influence le résultat d'une tâche ou d'un projet (source : baromètre ClearCompany). Pour lutter contre ce désalignement, la communication s’impose d’elle-même comme la solution toute trouvée. 

Les recruteurs ne s’y trompent pas : 4 types de communication ressortent des offres analysées par notre étude sur le profil des Digital CFOs.  

  1. Communication écrite
  2. Communication verbale
  3. Communication modulée selon les interlocuteurs CEO, Comex, talents...)
  4. Communication dans plusieurs langues (langue maternelle et anglais a minima)


Fit culturel


Le fit culturel consiste à recruter un(e) candidat(e) aligné(e) avec les valeurs de l’entreprise dès le jour de son arrivée. Il n’est cependant pas la seule notion à prendre en compte pour (bien) recruter. 

L’enculturabilité, définie par des chercheurs des universités de Berkeley et Stanford, est également à prendre en compte. L'enculturabilité consiste à recruter des personnes capables d’une forte adaptation. Les candidats ne doivent pas correspondre en tous points avec votre culture d’entreprise dès leur prise de poste. Ils doivent plutôt (dé)montrer une capacité rapide à s’approprier cette culture.  

Dans le meilleur des mondes, recrutez des profils alignés avec la majeure partie de vos valeurs dès leur recrutement, mais aussi capables d’adopter rapidement votre culture d’entreprise.

Un CFO s'informe sur les hard skills les plus recherchées sur le marché

Digital CFO : ses hard skills 2.0

Nous le mentionnions plus haut : les hard skills des CFOs sont impactées par la digitalisation de leurs entreprises. La digitalisation apporte ainsi une nouvelle facette à la fonction de Chief Financial Officer, le rapprochant de celui de Digital Chief Financial Officer.

À ce titre, notre étude sur les compétences les plus recherchées chez les Digital CFOs en 2021 a mis en évidence l’importance de trois hard skills

  • l’accompagnement au changement de l'entreprise ; 
  • la relation de partenaires entre CEO et CFO ; 
  • l’appétence pour la donnée.  

Des compétences résolument numériques 

À la lecture de la liste des hard skills révélées par notre étude, vous avez peut-être été interpellé(e). Peut-être avez-vous été saisi(e) par une impression de familiarité ? Ou bien avez-vous pensé “rien de nouveau sous le soleil” en relevant la présence de l’accompagnement au changement et du partenariat CFO et CEO ? 

Si vous pensiez que l’appétence pour la data constitue la seule compétence technique nouvelle, laissez-nous vous détromper.  

 

Accompagnement au changement 

L’accompagnement au changement ne se cantonne pas aux nouveaux processus à améliorer ou à faire adopter. Il inclut aussi la constitution d'un écosystème d’outils, qui requiert des CFOs dont les compétences sont élargies. Pour accompagner les autres C-levels au mieux, ils se doivent d’analyser et de comprendre des offres de solutions métier (SIRH, CRM, ERP) et de reporting (BI, EPM). Pour tirer le trait, il n’est pas question de transformer les experts financiers en responsables informatiques. Il s'agit plutôt de s’appuyer sur leur capacité à poser les bonnes questions aux services qui demandent ces solutions. En ce sens, les CFOs confortent leur rôle central dans l’adoption de ces outils numériques. 

 Icône d'ampoule EMAsphere Trouvez le bon outil pour votre entreprise. Sélectionnez parmi les outils favoris de nos clients : téléchargez notre sélection des meilleurs outils pour équipes financières et/ou des meilleurs outils pour dirigeants d'entreprise.

 

Partenariat stratégique CFO-CEO  

Le partenariat stratégique entre CFO et CEO a évolué. La modélisation de l’information en est désormais l’un des piliers. Cet aspect vient enrichir la relation entre les deux professionnels. Pour orienter leurs dirigeants, les CFOs doivent maintenant combiner : 

  • vision globale de l’entreprise ; 
  • compétence de conseil ; 
  • capacité de reporting (informations de gestion).  


Appétence pour la data 

La digitalisation des organisations a fait exploser le volume de data généré. La data est désormais disponible dans des proportions inédites. L’enjeu se situe donc dans : 

  • la centralisation du large volume de données ; 
  • la gestion de la variété de leurs sources ;
  • la compréhension et l’analyse de ces données. 

Cette réalité vous semblera probablement familière : les données, financières ou opérationnelles (données RH, de vente, de production,  etc….) font partie intégrante des missions des CFOs.  

D’une part, les CFOs doivent systématiser, centraliser et partager l’information avant d’en faire bénéficier leurs interlocuteurs. 

D’autre part, les CFOs doivent interpréter ces données pour en proposer une lecture actionnable. C’est d’ailleurs dans ce cadre que la dimension de reporting (à la fois au sens de représentation des données et de génération de rapports) prend tout son sens. Pour approfondir ces bénéfices, lisez notre article consacré aux améliorations de la performance de l'entreprise grâce au reporting.  

 

Deux CFOs montent en compétences pour devenir Digital CFOs

Devenez Digital CFO

Pour continuer d’évoluer dans vos pratiques, il ne vous aura pas échappé que la data, et a fortiori, la représentation de la donnée s’imposent comme des évidences.  

Quel que soit votre niveau d’expertise sur la question, EMAsphere permet d’automatiser la création de votre reporting. Créée par un CFO pour les CFOs, notre solution de pilotage de la performance propose des fonctionnalités pensées pour vous :  

 
Un aperçu de l'ebook EMAsphere consacré au métier de Digital CFO
 
Êtes-vous un(e) Digital CFO ? Pour le savoir, téléchargez gratuitement notre étude sur les compétences les plus recherchés des CFOs en 2021.  Au programme : répartition des compétences par volume de rechercheapprofondissement des hard et soft skills détail des styles de leadership, et bien plus ! 
 
Téléchargez
 

Restez informé.